Je suis maintenant Fellow de la SCRP

Posté par:

Le 20 décembre dernier, j’ai été intronisé au sein du Collège des Fellows de la Société canadienne des relations publiques. Ce titre est attribué aux membres de la SCRP qui sont des chefs de file reconnus en relations publiques et communications et qui ont apporté une contribution exceptionnelle à la profession et à leur milieu. Créé en 1998, le Collège ...

Suite →

Truth in Public Relations

Posté par:

Notre collègue australien Craig Pearce publie aujourd’hui sur son blogue une traduction/adaptation de l’un de mes textes portant sur l’importance de la vérité en relations publiques. J’y développe l’idée qu’il existe autant de «vérités» que de personnes sincères participant à un débat. Si les faits ont une importance cruciale, il faut aussi considérer les valeurs, en vertu desquelles chaque ...

Suite →

Ethics applied

Posté par:

I am working for a company named Balcorp, for whom I have had to repeatedly write op. eds. and answer letters published in various papers.  It has been brought to my attention that on three occasions of answering or commenting on-line letters on behalf of this client, I have omitted to state my interest, signing only my name and not identifying myself as an agent of my client.  This is contrary to article 5 of the Canadian Public Relations Code ...

Suite →

Serving the Public Interest or the Client First?

Posté par:

What comes first for PR pros? Service to the client or serving the public interest?

Because efficient communication between organizations and the public, as well as between organizations themselves, is at the core of the democratic process our political system is predicated on, ethical public relations are of public interest.

For PR to be eventually recognized as a profession, society must recognize their usefulness.  What is the nature of this usefulness?

The answer lies at the core of the bonds that unite our ...

Suite →

Vérité, mensonge et professionnalisme en relations publiques 2/4

Posté par:

Je résume ici une argumentation développée plus longuement dans un billet daté du 28 février 2010.

Pour que les relations publiques soient éventuellement reconnues comme profession, la société doit leur reconnaître une utilité. Quelle est cette utilité?

La libre circulation des idées est indispensable à la vie démocratique.  Pour que les débats aient lieu, il faut organiser les idées et structurer les discours; c’est le propre de la communication.  Il faut aussi organiser efficacement la communication entre les organisations; c’est le propre ...

Suite →

Vérité, mensonge et professionnalisme en relations publiques 3/4

Posté par:

Le mensonge.  Voilà un sujet qui nous place plus souvent qu’autrement en situation de malaise, peut-être parce que nous n’y avons pas suffisamment réfléchi.

En janvier 2010, j’ai participé à une discussion dans le groupe «PR professionals» dans le réseau LinkedIn.  Je reproduis ici quelques remarques des participants :

«There’s no hard and fast one this one – as in life.  The basic principle is not to lie but of course we are representing our clients’ interests and choose the best facts to ...

Suite →

Discours d’acceptation du prix Yves Saint-Amand

Posté par:

Discours prononcé le 26 mai 2011 au Gala des Prix d’excellence de la SQPRP – extraits.

J’ai choisi de considérer les relations publiques comme une profession, dans le sens plein et entier du terme. Une profession qui obéit à ses propres règles de l’art. Qui forge sa propre éthique, basée sur une conception claire du rôle qu’elle joue dans notre société. Qui refuse de se laisser cantonner dans la fonction d’outil et qui assume, et même qui impose, lorsqu’il ...

Suite →

Vérité, mensonge et professionnalisme en relations publiques 1/4

Posté par:

1 – Les relationnistes ne sont pas des avocats (bis)

Le texte de Bernard Dagenais publié dans l’édition du 13 avril 2011 du Regards RP, Est-ce qu’un relationniste peut faire carrière sans mentir?,  a le grand mérite de poser des questions très importantes : notre rapport avec la vérité, nos responsabilités professionnelles face à nos employeurs et clients, à l’intérêt public, à notre profession et à nous-mêmes.  Comme un grand nombre de nos collègues, je me suis senti interpellé.  J’ai ...

Suite →